CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Paris - Paris 20ème - Ile-de-France

 

Grand Projet de Renouvellement Urbain

Présentation de l'opération

Le quartier Saint-Blaise, caractérisé par un urbanisme sur dalle datant des années 1970, a bénéficié d’un Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU).

Le périmètre de la concession d’aménagement est réduit au secteur Cardeurs-Vitruve, premier secteur opérationnel du GPRU Saint-Blaise. Cependant, certaines missions dont celle de revitalisation commerciale sont menées sur la totalité du périmètre du GPRU.

L’un des enjeux majeurs de ce projet était de désenclaver le quartier par le prolongement de deux rues qui le traversent désormais et le connectent au tramway suite à des opérations de démolitions partielles d’immeubles et de parcs de stationnement. Cette ouverture contribue à implanter de nouvelles activités dans le quartier (locaux d’activités, centre social, crèche, commerces, locaux associatifs) et à attirer une population extérieure.

Neuf locaux à usage de commerces et de services de proximité ont ainsi été créés en pied d’immeubles réhabilités, en complément des commerces présents en cœur et aux franges du quartier.


 

Témoignages

 

Sébastien Ducellier, Chargé d’opérations à la direction de l’aménagement et de la construction – SEMAEST

"Le secteur Cardeurs-Vitruve se caractérisait par un urbanisme de dalle, typique des années 1970. Il était refermé sur lui-même, peu accessible aux personnes à mobilité réduite et éloigné des transports.  Nous avons donc travaillé à son désenclavement spatial notamment en prolongeant deux rues, la rue du Clos et la rue des Balkans, afin de relier le cœur du secteur à la nouvelle station de tramway et aux rues avoisinantes. Une opération très complexe car réalisée en site occupé. Ce projet visait également à mieux différencier les espaces publics et les espaces privés. Les bailleurs sociaux ont ainsi mené des travaux de résidentialisation qui ont été complétés par une réhabilitation du bâti transformant ainsi le cadre de vie. De nouveaux équipements ont été installés dont un centre social, la reconstruction d’une crèche et halte-garderie et  l’extension d’un théâtre. Un immeuble d’activités sera également construit en cœur d’îlot. Ce renforcement de la mixité fonctionnelle s’est également traduit par le développement économique du quartier et, en particulier, par la création de nouveaux commerces dont la commercialisation est actuellement menée par la SEMAEST, en partenariat avec la Ville de Paris et les bailleurs sociaux propriétaires des locaux."

 

Franck Serouge, Responsable Etudes et SIG – SEMAEST

"Avant d’intervenir sur un quartier, nous commençons par recenser les commerces existants. On mesure ainsi les activités qui sont sur ou sous représentées. Tous les deux ans, nous renouvelons cet état des lieux pour appréhender les évolutions. Parallèlement, nous menons une enquête socio-économique pour connaitre la clientèle et cerner ses besoins actuels et à venir. Ce travail amont permet  ensuite de mieux cibler la commercialisation que nous menons en partenariat avec les partenaires du projet, comme la Ville et les bailleurs sociaux.

Pour le quartier Saint-Blaise, nous avons démarré la phase d’études en 2010. Nous disposons donc d’un certain recul. Le projet urbain vise le désenclavement du quartier afin d’attirer une clientèle nouvelle. L’enjeu consiste donc à maintenir des commerces de première nécessité qui répondent aux besoins d’une population aux revenus modestes, tout en créant de nouvelles activités plus qualitatives susceptibles d’intéresser de nouveaux clients. Ce quartier va continuer à évoluer et d’ici 2 à 3 ans, des bureaux seront créés... Il nous faudra donc poursuivre l’adaptation de l’offre commerciale."

Bilan et impacts sur le territore

Avant même le renforcement prochain de l’animation commerciale par l’arrivée de nouveaux commerçants, les premiers effets de revitalisation urbaine sont déjà visibles avec l’ouverture du quartier sur l’extérieur par la création d’un premier nouvel axe traversant et par  l’embellissement du bâti.

 

Points forts de l'opération

Une rénovation urbaine complexe en milieu dense et occupé

Un principe de désenclavement qui bénéficie à la mixité du quartier

Une amélioration du cadre de vie par la rénovation des immeubles d’habitation et des espaces publics

Un projet mené en concertation avec les habitants et les acteurs locaux

Un diagnostic commercial approfondi qui comprend un recensement des activités en RDC complété par un volet socio-démographique de la zone d’études ainsi que par un sondage auprès des habitants sur leurs habitudes de consommation. Ce diagnostic, actualisé en 2014,  a été élargi à l’ensemble du GPRU Saint-Blaise et de ses franges pour tenir compte des besoins des habitants éloignés du cœur du quartier. 

Une offre diversifiée de commerces, avec un double objectif : répondre aux besoins des habitants du quartier par des activités de proximité et attirer une clientèle élargie par des activités de destination

Une attention particulière accordée au "projet social" des commerçants

Une politique de loyers attractive

La création d’un réseau local d’acteurs économiques de proximité (ACASB : Association des Commerçants et Artisans de Saint-Blaise)

Une démarche originale de commercialisation portée par la Semaest  en collaboration avec la Mairie du 20ème, la Mairie de Paris et les bailleurs sociaux (RIVP et Paris Habitat).

 

 
 
 
 
 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.