CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Valoriser les métiers d'art dans le cadre de la reconversion d'un bâtiment remarquable

Le Potager du Dauphin à Meudon (92)

Cette fiche présente une initiative hors QPV, qui par son caractère exemplaire pourrait être reproductible.

Potager du Dauphin de Meudon - Bâtisse principale

Genèse de l'action

Contexte

Le "Potager du Dauphin" de Meudon fait partie d'un domaine de 15 000 m² acquis par Louis XIV pour y loger son fils "le Grand Dauphin" et aménager un potager destiné à alimenter la cour royale, d'où l'appellation du lieu. Ce bâtiment historique a ensuite connu plusieurs propriétaires jusqu'à être racheté et occupé de 1946 à 2001 par la Compagnie de Jésus. Les pères jésuites fondèrent alors un internat destiné à l'accueil de jeunes garçons russes issus de l'émigration. Pendant 56 ans, le Potager du Dauphin est une véritable enclave russe à Meudon. Une chapelle byzantines date de cette époque. Le lieu est chargé d'histoire.

En 2002, lorsque les Jésuites ont émis le souhait de vendre, la ville de Meudon s'est immédiatement portée acquéreuse : "Dès cette époque, le potentiel de ce site était évident et sa réhabilitation devait être à la hauteur des attentes des habitants. Il a été décidé de profiter de ce lieu unique pour y développer des activités artistiques et créatives et valoriser les métiers d'art."

Le projet a été élaboré en concertation avec la ville de Meudon, des représentants d'associations locales et des personnalités qualifiées.

Restaurée à l'identique, la maison de maître abrite depuis 2008 aux étages un "hôtel d'activités artisanales" et au rez-de-chaussée des salons d'honneur et d'exposition. L'ensemble dans un cadre élégant et ouvert sur le jardin.

Au total, l'hôtel d'activités propose à la location 15 lots représentant 453 m² de surface utile louable, répartis sur 3 étages et un sous-sol, offrant une variété de tailles comprises entre 12 et 50 m², adaptée aux besoins des artisans.

 

Objectifs

Donner aux professionnels des métiers d'art les moyens de se développer, en proposant des loyers modérés.

Pérenniser des emplois.

Promouvoir les savoir-faire, tout en permettant la rencontre entre les artisans et le public.

 

 

 

Présentation de la démarche

La ville de Meudon a d’abord entrepris de réaménager le parc, avec notamment une aire de jeux et un labyrinthe végétal, tout en conservant les essences d’arbres remarquables et de l’ouvrir au public en 2004.

Un vaste programme de rénovation a métamorphosé les communs et la chapelle, devenus depuis 2007, Espaces culturels dédiés aux arts plastiques et numériques, aux arts de la scène et à la musique et aux arts slaves.

Depuis 2008, l’hôtel d’activités occupe le pavillon principal. Celui-ci offre une surface de plancher de 1 044 m², dont 731 m² (soit 70%) sont affectés aux activités artisanales et 313 m² aux activités d’exposition et de réception (illustration ci-dessous).

Hors réceptions, expositions, journée du patrimoine ou journée du patrimoine, le bâtiment est fermé au public. Le parc reste accessible au public entre 8h et 22h en semaine et entre 8h et 20h le dimanche (dispositifs de gardiennage et de télésurveillance).

 

Illustration de la salle de réception

 

Résolument axé vers la production haut de gamme, ce concept s’adresse aux artisans d’art, rigoureusement sélectionnés, qualifiés et investis dans leur métier.

Pour intégrer l’hôtel d’activités, les artisans doivent d’abord compléter un dossier de candidature, à remplir au regard des conditions suivantes :

  • L’activité principale doit relever des métiers d’art.
  • L’activité doit être exercée sous forme d’une entreprises artisanale (ou projet de création d’entreprises).
  • L’activité doit être compatible avec les contraintes techniques du bâtiment.
  • L’activité doit porter majoritairement sur la transformation de la matière.
  • La fabrication doit être réalisée pour tout ou partie dans l’atelier.

Les dossiers de candidature, s’ils remplissent ces conditions, sont étudiés par un jury de sélection composé d’élus de la Ville de Meudon et de représentants de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat des Hauts-de-Seine, du Conseil Général des Hauts-de-Seine, de la Région Ile-de-France et de l’Institut National des Métiers d’Arts (INMA).

 

Les candidats sont sélectionnés selon les critères suivants :

  • La qualité du savoir-faire en tant qu’artisan d’art, mais aussi la rareté de l’activité de l’activité et les éventuels prix, labels ou distinctions obtenus,
  • La viabilité économique de l’entreprise ou du projet de création d’entreprise (chiffre d’affaires envisagé, projet de recrutement)
  • La crédibilité de la démarche de l’entrepreneur : démarche commerciale, projections financières, etc.
  • La cohérence entre l’offre et l’environnement
  • La capacité à transmettre le savoir-faire

Si le jury donne un avis favorable, un atelier est proposé en location.

 

Activités présentes : restauration de tableaux et d’objets d’art (illustration  ci-dessous), restauration de céramiques, reliure traditionnelle, vitrail, lutherie, dorure sur bois, tissage artisanal, broderie d’art, mosaïque, création de bijoux, création de photophores, création de mode, lithographie, etc.

 

Ilustrastion Restauration de tableaux

 

A proximité, les Espaces culturels du Potager du Dauphin, ouverts en septembre 2007, dans les anciens communs de la propriété, comprennent un studio de musique, des salles d’arts plastiques, des salles de musique, de danse et de théâtre, un espace numérique, une salle de conférences et une chapelle orthodoxe dédiée, en partie, aux arts slaves.

L’ensemble est sous la responsabilité de l’Association Académie d’Art de Meudon et du département des Hauts-de-Seine.

 

Données clefs

15 ateliers de 12 à 50 m² proposés en location : 2 ateliers de 12 m², 2 ateliers de 40 m², 2 ateliers de 50 m². Ateliers de 25 m² sinon.

Chaque atelier dispose d’un évier (point d’eau). Les artisans aménagent eux-mêmes leur local en fonction des besoins pour exercer leur activité. En dehors des sanitaires, il n’y a pas d’espace commun.

Loyer : 95€ à 100 €/m²/an HT HC + charges s’élevant à environ 25% du loyer (convention d’occupation du domaine public de 2 à 3 ans renouvelable).

Réglementation : normes ERP au rez-de-chaussée et au sous-sol, code du travail à l’étage.

Budget de l’opération : plus de 10 millions d’euros

Partenaires financiers de l’opération : Ville de Meudon (6,7 M€) ; Région Ile-de-France (478 K€) ; Agence des espaces verts Ile-de-France (265 K€) ; Conseil Général des Hauts-de-Seine (1,4 M€) ; Communauté d’agglomération Arc de Seine (1,4 M€).

Autres partenaires (soutien technique et accompagnement) : Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts-de-Seine, Institut National des Métiers d’Arts (INMA)

 

Points forts de la démarche

Le lieu offre un cadre unique et permet aux artisans d’art de bénéficier d’un rayonnement auprès d’une clientèle haut de gamme.

La viabilité économique de l’entreprise et l’intérêt du projet (rareté du métier, savoir-faire traditionnel, qualité de production, capacité à transmettre son savoir) sont essentiels à la sélection des candidats (via un Jury), contribuant de fait à la qualité du lieu.

Le bâtiment offre une double vocation (salon de réception de la ville de Meudon et accueil des métiers d’art) permettant d’occuper utilement chaque espace.

Une offre de locaux qui répond à un besoin identifié des artisans pour de petites surfaces.

Des loyers accessibles.

Le bâtiment dispose d’un compteur électrique général. Toutefois, chaque artisan dispose d’un compteur particulier permettant d’estimer précisément sa consommation.

La Ville gère les problématiques de fonctionnement. Le ménage des parties communes, le gardiennage et la vidéosurveillance sont assurées et prises en charge par la Ville (non compris dans les charges des artisans).

Malgré l’absence d’espaces communs, la promiscuité entre chaque artisan permet de créer des synergies.

 

Difficultés rencontrées / Imprévus

La structure du bâtiment (murs porteurs, hauteur sous-plafond, escaliers, fenêtres, etc.) peut être contraignante pour l’aménagement des locaux ou le dégagement de volumes plus importants.

Des contraintes techniques non prévues : taille des éviers (éviers de cuisine) pas toujours adaptée (un seul grand bac à disposition dans un seul atelier), absence ou insuffisance de ventilation (VMC), ouvertures qui ne permettent pas le passage d’éléments volumineux, ascenseur servant également de "monte-charges", faible résistance de plancher.

La nécessité d’optimiser le local mis à disposition. En effet, les locaux servent à la fois pour produire et stocker les productions voire de lieu d’exposition.

En raison des règles de sécurité d’un établissement recevant du public, certaines activités ne peuvent pas être envisagées (exemple : une céramiste qui souhaitait travailler avec des bouteilles de gaz).

 

Bilan de l'action

Résultats

Tout au long de l'année, le taux de remplissage oscille entre 85 et 100 %.

 

Facteurs de réussite

La préservation et la valorisation du patrimoine d’origine. A l’intérieur des locaux, des éléments tels que les cheminées ou le parquet ont été conservés.

Veiller à ce que l'ensemble des activités soient "compatibles" à la vie en collectivité.

Trouver le bon échéancier financier, adapté aux activités, pour éviter les impayés ou de mettre en difficulté l'activité de l'artisan.

 

Piste de progrès

Mieux prendre en compte les contraintes techniques en amont du projet.

 

Enseignements

Extrait du livre blanc "L’Immobilier d’entreprise artisanale" édité par les CMA IDF et Rhône-Alpes en 2014

"La France dispose d’un patrimoine architectural considérable dont une partie était originairement destinée à de l’habitat : châteaux et dépendances, anciennes maisons bourgeoises, manoirs, etc. En raison de facteurs divers (absence d’héritiers, coûts d’entretiens trop élevés, inadaptation aux conditions de vie actuelles) une partie de ce patrimoine se trouve désaffectée.

La transformation d’un patrimoine architectural remarquable en locaux artisanaux est une possibilité à envisager afin de donner une nouvelle vie à ces demeures. Il convient néanmoins de bien évaluer tous les aspects techniques liés à cette transformation.

Le positionnement original des métiers d’art, alliant la dimension économique à la dimension artistique et culturelle, leur confère des atouts pour contribuer au développement local durable."

 

Contacts

Mme Myriam MOLINET, Chargée de mission

Mail : myriam.molinet@mairie-meudon.fr  /  Tél : 01 41 14 81 94

Adresse du Potager du Dauphin : 15 rue de Porto-Riche - 91190 Meudon

Adresse de l'Hôtel de Ville de Meudon : 6 avenue Louis Le Corbeiller - 92192 Meudon

En savoir plus

http://artisansdartmeudon.fr/

Mots-clefs

Hôtel d'activités, Artisanat, Métiers d'arts

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.