CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Plateau Urbain : la gestion transitoire d'espaces urbains à revaloriser

 

 

Logo Plateau Urbain

Genèse de l'action

Contexte

L’association Plateau urbain est née d’une idée simple : occuper temporairement les parties vacantes et obsolètes du parc immobilier.

En Île-de-France, sur les 4 millions de m² tertiaires vacants, 800 000 m² n’ont pas été loués depuis 5 ans. S’y ajoutent de nombreux espaces d’activités ou industriels peu attractifs, et plus généralement des biens en voie de mutation, qui forment un véritable marché ignoré.

Objectifs

Faire de  la vacance urbaine une opportunité pour mieux utiliser l’existant, dans une logique de préservation et de valorisation des ressources urbaines.

"Redonner vie" à court terme à des bâtiments inutilisés ou des bâtiments où un projet de réhabilitation/restructuration est envisagé.

(Ré)animer des zones délaissées afin d’orienter leur attractivité à plus long terme.

Permettre à des entreprises, des associations, des artistes ou des artisans de trouver des locaux accessibles pour qu'ils exercent leur activité.

Présentation de la démarche

De nombreux porteurs de projet, associations, jeunes entreprises, artistes, ont besoin de locaux pour développer leur activité mais n'y parviennent pas toujours en raison, notamment, des prix du marché immobilier liés à la location de locaux. Souvent, ils se voient fragilisés dès leurs premiers pas et doivent opter pour des solutions informelles (travail à domicile, squat, etc.) ou renoncer à leur ambition.

Une demande forte se trouve donc aujourd’hui privée d’opportunités de développement. Le manque à gagner est important pour les collectivités en termes de créations d’emplois, d’animation des territoires ainsi que de vitalité du tissu social et culturel.

En jouant le rôle d’interface entre ce marché ignoré et cette demande dans une optique sociale et non lucrative, Plateau urbain entend à la fois lutter contre la vacance et agir comme catalyseur de la création d’entreprises, d’associations, de projets artistiques, et ainsi être l'artisan des relations entre des acteurs qui tendent aujourd’hui à s'ignorer.

La plateforme Plateau Urbain met en relation, moyennant un abonnement, des propriétaires de locaux temporairement vacants et des porteurs de projets.

 

Illustrations Plateau Urbain

 

Points forts de la démarche

L’occupation des locaux vacants, moyennant le paiement de charges et de taxes, permet aux propriétaires d’annuler le coût que représentent les charges, le gardiennage, la sécurisation et le maintien en état d’un site inoccupé.

La  création de formes de mixité inédites entre activités, vie associative et sociale, arts et culture vivante.

La mutualisation des espaces, des outils et des services au travail.

La simplification de la mise en relation grâce au numérique.

La mise à disposition des locaux au prix coûtant : pas de profits pour le propriétaire, pas de coûts cachés pour les usagers.

L’accès à un local "bon marché" pour les locataires : des tarifs 2 à 3 fois moins cher que les prix du marché, ce qui  constitue un bénéfice évident pour de jeunes structures. L’argent économisé peut alors être investi dans le développement de leurs projets, qu’ils soient artistiques, entrepreneuriaux ou associatifs.

Témoignage

Jean-Baptiste ROUSSAT, Secrétaire général et responsable de la communication de Plateau Urbain

"Les propriétaires ne gagnent pas d’argent, mais cessent d’en perdre. Ils sont aussi sensibles au résultat, à la fonction laboratoire de l’occupation.[...] Rien ne nous empêche de créer des colocations entre un maroquinier, un concepteur de hot dogs et un architecte".

"La temporalité courte sur laquelle on travaille, créée une urgence dans le bon sens du terme. Lorsque l’on nous accorde des baux d’un an, on ne peut pas se permettre de perdre six mois à intégrer les locataires".

Bilan de l'action

Résultats

La plateforme Plateau Urbain facilite depuis novembre 2016 la mise en relation entre les propriétaires et les porteurs de projet, ainsi que le lancement d'appel à candidatures.

Avec un réseau d'environ 2 500 porteurs de projet sur la plateforme, Plateau Urbain est en constante recherche de bâtiments à mettre à disposition sur le site. Les porteurs de projet sont invités à s'inscrire et remplir leur profil sur la plateforme et peuvent candidater dès la mise en ligne d'un nouvel espace. Une fois l'appel à candidatures terminé, les porteurs de projet sont invités à visiter les lieux et à valider leur choix. Plateau Urbain organise ensuite, conjointement avec les propriétaires ou partenaires du projet, une sélection des porteurs de projet pour l'occupation.

Pour plus d'informations : https://plateforme.plateau-urbain.com/

 

De nombreuses initiatives sont en cours telles que :

 

Les Grands Voisins : l’opération emblématique   

Au cœur de Paris, entre Denfert-Rochereau et Port-Royal, l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, rebaptisé les "Grands Voisins", est un site de 3,2 hectares progressivement désaffecté au fil des années. La Mairie de Paris y est engagée dans un projet d’éco-quartier, devant aboutir à de premiers chantiers en 2017. Elle a souhaité lui donner dès aujourd’hui de nouveaux usages, en lien avec l’AP-HP et l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France, propriétaires du site.

Elle a fait appel à Aurore comme gestionnaire d’ensemble, appuyée par Plateau urbain et Yes We Camp. Plateau Urbain assure, pour le compte d'Aurore, la coordination technique des viabilisations et de l'entretien des bâtiments, définit leur programmation et retient les candidatures pour des locaux. Le modèle économique permet de couvrir les charges de l’ensemble du site et de mixer les activités d’hébergement de personnes vulnérables avec des activités préfigurant le développement du futur éco-quartier. Le site des Grands Voisins est aujourd'hui intégralement occupé.

Sur 15 000 m² se mêlent, associations, start-ups, artistes, un centre social et même un camping l’été !

Pour plus d'informations sur Les Grands Voisins : https://lesgrandsvoisins.org/

 

Organisation spatiale Les Grands Voisins

Organisation spatiale Les Grands Voisins

 

L’Open Bach (Paris 13e)

Propriétaire : Lerichemont   /  Porteur de projet : Collectif Labolic  /  Type de projet : résidence créative temporaire  /  Surface : 530 m²

Calendrier : avril 2016 - entrée dans les lieux, pour une mise à disposition d’un an.

L’Open Bach rassemble des créateurs d’horizons variés, aux compétences multiples, pour leur permettre de travailler à la fois sur leurs projets personnels et sur des projets collectifs à inventer. Le collectif Labolic, fondé en 2013 pour réaliser cette vision, assure la gestion et l’animation du lieu.

Les anciens bâtiments de SciencesPo Urba, vides et en attente de démolition, ont été confiés au Labolic par leur propriétaire, le bailleur social Lerichemont. Un appel à candidatures a été organisé en partenariat avec l’association Plateau Urbain pour rassembler les acteurs du projet.

 

Illustration L'Open Bach

L'Open Bach

 

Les Petites Serres (Paris 5e)

Propriétaire : Novaxia  /  Porteurs de projet : Plateau Urbain et Aurore  /  Type de projet : Occupation mixte, hébergement et activités  /  Surface : 4 700 m²  /  Nombre de structures : 37

Calendrier : février 2017 - décembre 2017

Présentant une typologie originale rassemblant hôtel particulier et locaux industriels sous verrière, ce local est disponible jusqu’au début 2018, avant de faire l’objet d’importants travaux de restructuration. L’association Aurore a implanté dans les lieux une dizaine de places d’hébergement d’urgence. Plusieurs appels à candidatures ont été lancés en janvier 2017 sur la plateforme Plateau Urbain pour occuper les espaces d’activités, avec des prix modulés en fonction des typologies disponibles.

Valeur locatives :

  • Espace modulaire : 3€/m²/mois
  • Atelier polyvalent : 5€/m²/mois
  • Atelier bureau : 15€/m²/mois
  • Bureau : 18€/m²/mois

 

Illustration Les Petites Serres

Les Petites Serres

 

Le Python (Paris 20e)

Propriétaire : RIVP  /  Porteur de projet : Plateau Urbain  /  Type de projet : Hôtel d’activités  /  Surface : 1 328 m²

Calendrier : janvier 2017 - février 2018

Nombre de structures : 22

Plateau Urbain a été retenue par la Régie Immobilière de la Ville de Paris pour mettre en œuvre une occupation temporaire d’une partie de l’hôtel d’activité Serpollet, situé dans le quartier Python-Duvernois (Paris 20e). Ces locaux, en attente de travaux de rénovation, sont mis à disposition pour 15 mois. Le lieu doit devenir un levier d’évolution du quartier, en y diversifiant les activités et les usages.

Un appel à candidatures de 15 jours, mené en novembre via la plateforme Plateau Urbain, a rassemblé 114 candidatures, soit 3 258 m² de demande. Un jury rassemblant la Régie Immobilière, la Mairie de Paris et la Mairie du 20e arrondissement a sélectionné les candidats retenus pour le projet, pour une entrée dans les lieux début janvier 2017.

Le projet a été l’occasion d’offrir à titre expérimental la possibilité pour les candidats intéressés de présenter des candidatures groupées. Ce dispositif permet aux projets nécessitant de petites surfaces d’accéder à des locaux dont la typologie ne correspond a priori pas à leurs besoins immédiats. La gouvernance du projet est également singulière, puisque cette occupation est l’occasion d’expérimenter une forme de gestion participative des lieux. Une association ad hoc a été fondée, chargée d’animer les relations entre les acteurs du projet, ainsi qu’avec leur quartier. Un salarié de Plateau Urbain accompagnera les occupants dans la gestion technique du site.

Valeurs locatives :

  • Locaux d’activités : 8€/m²/mois
  • Bureaux : 12.5€ /m²/mois

 

Illusatration Le Python

Le Python

 

PaulinePerplexe (Arcueil)

Propriétaire : Service d’Action Foncière 94  /  Porteur de projet : association PaulinePerplexe  /  Type de projet : résidence d’artistes  /  Surface : pavillon de 150 m²

Calendrier : actif depuis juillet 2014

Intervenant à la demande du SAF 94, Plateau Urbain a défini les modalités d’occupation temporaire d’un pavillon inoccupé, au travers d’une association spécialement créée pour en rassembler les nouveaux habitants. Ceux-ci assurent la gestion du lieu, sa programmation culturelle et ses ouvertures au public.

 

À terme, Plateau Urbain entend fédérer les réflexions en cours sur le recyclage des bâtiments et les circuits courts, pour permettre aux porteurs d’accéder à une offre de ressources techniques et matérielles diversifiée et développer leur projet à moindre coût.

La multiplication des expérimentations permettra de faire évoluer les pratiques de l'occupation éphémère des espaces.

Témoignage

Laurent VUIDEL, Président de Lerichemont,  une filiale de la Ville de Paris spécialisée dans le logements temporaire et social

"L’opération est gagnant-gagnant. Le propriétaire n’a pas à faire garder son bien, il couvre ses charges et donne un coup de pouce à des artistes ou à des artisans. C’est le cas d’OpenBach créé avec l’association Labolic à Paris dans le XIIIe arrondissement. Dans ce petit immeuble d’un peu plus de 500 m2, qui doit être détruit pour construire un bâtiment plus haut, une quinzaine de structures tournées vers l’art et l’impression 3D se sont installées pour une durée d’un an renouvelable"

Enseignements

Facteurs de réussite

Occuper des locaux au seul prix des charges permet aux utilisateurs de concentrer leurs moyens et efforts d’investissement sur le développement de leurs activités.

Considérer la vacance comme une opportunité et non comme un frein, dans une logique de préservation et de valorisation des ressources urbaines.

 

Freins / Difficultés rencontrées

Convaincre les propriétaires, les rassurer sur le fait que la date prévue pour la fin du bail sera respectée, "un enjeu majeur pour eux".

Continuer de développer des outils juridiques et financiers adaptés à cette nouvelle forme d’occupation, les partager et les expérimenter sur d’autres formes de vacance (logements neufs, bureaux standardisés, etc.) de sorte qu’à terme, l’occupation temporaire puisse devenir une étape habituelle dans le parcours immobilier des structures.

Contacts

Mail : contact@plateau-urbain.com   

Teléphone : 01 79 75 66 57

Adresse : Plateau Urbain, 82 avenue Denfert Rochereau - 75014 Paris

Inscrivez-vous sur la plateforme de Plateau Urbain :  https://plateforme.plateau-urbain.com/

En savoir plus

https://www.plateau-urbain.com/

Suivez Plateau Urbain sur : Facebook, Twitter, et LinkedIn

Consultez la plaquette de présentation

Mots-clefs

Plateau Urbain, Vacance, Occupation temporaire

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.